Afficher le Menu HorizontalRefermer le menu

Enseignants chercheurs de l’IUT (Laboratoires DHPI/IPHC): Zoom sur l’analyse des eaux usées

Le virus de la Covid peut se détecter dans les eaux usées avant l’apparition des cas d’infection graves dans les hôpitaux. Ainsi, l’analyse des eaux usées est un outil fiable pour détecter et suivre la présence du SARS-CoV-2 au sein d’une population.

C’est pourquoi depuis décembre 2020, une équipe pluridisciplinaire de chercheurs présents à l’Iut veillent à la surveillance de la dynamique d’infection du virus SARS-CoV-2 dans les eaux usées, transmises une fois par semaine par le Syndicat des eaux et de l’assainissement Alsace Moselle (SDEA).

 L’analyse des eaux usées : un précieux outil de veille sanitaire

Deux équipes de virologistes du laboratoire DHPI (à l'IUT Louis Pasteur) et de l’unité Inserm Immuno Rhumatologie Moléculaire (IRM) se chargent de la quantification du virus et de l’évaluation de son potentiel infectieux. Pour cela, les scientifiques de l’IUT (laboratoire DHPI et IPHC) construisent des protocoles de traçage du virus dans les eaux usées et dans les boues d’épuration.

 

Quels sont les objectifs de recherche ?

  • Poursuivre la surveillance hebdomadaire de l’épidémie à SARS-CoV-2 en Alsace par quantification et évaluation du potentiel infectieux du virus.

  • Adapter et optimiser un protocole de quantification du SARS-CoV-2 dans les eaux usées, les eaux traitées, et eaux destinées à la consommation humaine.

  • S’assurer de l’absence du virus dans les eaux usées destinées à la consommation humaine.

  • Adapter ces protocoles aux boues, pour quantifier et évaluer le potentiel infectieux du virus dans les boues résiduaires urbaines pour permettre une meilleure gestion de ce type de déchets dont l’épandage est aujourd’hui interdit.