Evoluer ?

La maintenance industrielle offre de très nombreuses perspectives de carrières. Mais si ce sont les diplômes qui "ouvrent les portes" ce sont surtout la motivation, l'esprit et la personnalité de chaque candidat qui leur permettent de "gravir les marches".

Agenda de l'IUT

Calendrier

<<<   Juin 2017   >>>

L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Types d'emplois

Aujourd'hui, nos diplômés s'insèrent dans l'industrie (65,1%), dans des services non marchands tels que les collectivités locales et les organismes publics (13%), des services marchands tels que le commerce et les communications (14,7%), le BTP (5,5%), l'agriculture (1,3%) et les banques (0,4%).

La pluridisciplinarité de la formation GIM ainsi que son caractère fortement scientifique ouvrent la porte à de nombreuses fonctions. Cet accès peut être direct en entrant dans la vie professionnelle immédiatement après l'obtention du DUT ou indirect, en complétant son cursus par un passage en Ecole d'Ingénieurs ou par une poursuite d'études à l'Université.

Les postes habituellement occupés par les étudiants GIM sont :

Technicien Supérieur en Fiabilité

  • Maintenance des installations
  • Suivi d'analyses vibratoires
  • Assistant du responsable "fiabilité"dans une entreprise pharmaco-chimique en Alsace (Bas-Rhin)

Ingénieur Généraliste

  • Chargé de projets en amélioration continue
  • Management de plusieurs groupes de travail
  • Mise en place des outils de fiabilisation et de qualité
  • Chargé de communications au sein de l'entreprise
  • Superviseur dans une entreprise de fabrication d'équipements automobiles en Alsace

Ingénieur de Maintenance

  • Sécurité des biens et de la protection de l'environnement
  • Maîtrise du budget de maintenance et de l'investissement
  • Optimisation des coûts de maintenance
  • Responsable de l'équipe de maintenance
  • Gestion de la documentation technique
  • Conception et réalisation de projets dans une entreprise de chimie fine en auvergne (Allier)

Exemples de métiers liés à la maintenance

Ingénieur études et organisation de la maintenance

Quels salaires ?

  • Cadre confirmé : de 32 000 à 38 000 euros brut annuel.
  • Jeune diplômé : de 24 000 à 31 000 euros brut annuel.

Quelles sont ses responsabilités ?

Son rôle : appuyer la réalisation d'une bonne maintenance des appareils installés.

L'ingénieur Etudes et Organisation de la Maintenance :

  • Réalise des dossiers techniques.
  • Etablit des plannings de contrôle.
  • Veille au suivi des entretiens, des audits de maintenance.
  • Elabore des procédures dans le cadre de l'assurance-qualité de la maintenance.

Chez qui travaille-t-il ?

Il travaille principalement chez un fabricant de matériels de production.

Quelle est sa formation ?

Ecole d'ingénieur (après DUT ou classe prépa).


Ingénieur fiabiliste

Quels salaires ?

  • Cadre confirmé : de 32 000 à 38 000 euros brut annuel.
  • Jeune diplômé : de 24 000 à 31 000 euros brut annuel.

Quelles sont ses responsabilités ?

Son rôle : améliorer la fiabilité et la maintenabilité des matériels et des process. Il étudie et met au point les méthodes et les outils de maintenabilité, de tests, d'essais et de simulation.

Au moment de la conception, l'ingénieur fiabiliste définit le « soutien logistique intégré » (hommes, compétences, pièces, moyen de levage, documentation, banc de test) qui sera nécessaire pour procéder aux diverses opérations de maintenance.

Chez qui travaille-t-il ?

L'ingénieur fiabiliste travaille en bureau d'études, chez un fabricant de matériels de production ou dans les industries de process ou en cabinet d'études.

Quelle est sa formation ?

Ecole d'ingénieur (après DUT ou classe prépa).


Ingénieur méthodes

Quels salaires ?

  • Cadre confirmé : de 32 000 à 38 000 euros brut annuel.
  • Jeune diplômé : de 24 000 à 31 000 euros brut annuel.

Quelles sont ses responsabilités ?

Son rôle : rationaliser les modes de fonctionnement des services maintenance.
L'ingénieur méthodes :

  • Constitue des indicateurs de qualité, des outils statistiques, des outils de surveillance des équipements et de mesure de leur disponibilité et fiabilité.
  • Définit des standards de temps et de coût, des procédures d'intervention.
  • Peut proposer des révisions des différentes organisations.

Il a fréquemment recours aux services de la GMAO et s'inspire d'une des méthodes répertoriées de la maintenance: MBF, TPM, LCC, AMDEC...

Chez qui travaille-t-il ?

L'ingénieur méthodes travaille en bureau d'études, chez un fabricant de matériels de production ou dans les industries de process ou en cabinet d'études.

Quelle est sa formation ?

Ecole d'ingénieur (après DUT ou classe prépa).


Consultant en maintenance

Quels salaires ?

  • Cadre confirmé : à partir de 38 000 euros brut annuel.

Quelles sont ses responsabilités ?

Son rôle : les entreprises de type industriel conseiller en organisation de la maintenance.

Chez qui travaille-t-il ?

La fonction de consultant en maintenance est le plus souvent assurée par un ancien cadre expérimenté de la maintenance. Ce conseiller en organisation travaille souvent dans une grande société de maintenance, parfois dans un organisme de formation.

Quelle est sa formation ?

DUT ou école d'ingénieur + plusieurs années d'expérience professionnelle dans le domaine de la maintenance.


Spécialiste GMAO

Quels salaires ?

  • Cadre confirmé : de 32 000 à 38 000 euros brut annuel.
  • Jeune diplômé : de 24 000 à 31 000 euros brut annuel.

Quelles sont ses responsabilités ?

Son rôle : développer des logiciels de gestion de la maintenance
assistée par ordinateur MAO/GMAO.

Le gestionnaire GMAO participe à la mise en place des logiciels, en faisant appel éventuellement à l'aide du service informatique.

Chez qui travaille-t-il ?

Il travaille principalement soit chez un industriel, soit dans une société de maintenance.

Quelle est sa formation ?

DUT + expérience ou école d'ingénieur (après DUT ou classe prépa).


Gestionnaire de contrats de maintenance

Quels salaires ?

  • Cadre confirmé : de 32 000 à 38 000 euros brut annuel.
  • Jeune diplômé : de 24 000 à 31 000 euros brut annuel.

Quelles sont ses responsabilités ?

Son rôle : assurer l'interface entre le client et sa propre société. C'est un ingénieur d'affaires adapté au contrat de maintenance. Il possède les facettes financières et contractuelles de la fonction de responsable de maintenance.

Le gestionnaire de contrats de maintenance :

  • Assure les relations commerciales avec le client.
  • Garantit la réalisation et la bonne application du contrat.
  • Négocie les avenants au contrat, déclenche les paiements, maîtrise les coûts et les délais.

Chez qui travaille-t-il ?

Selon le CNMI, ce métier correspond à un besoin émergent chez les grandes sociétés de maintenance.

Quelle est sa formation ?

DUT + expérience ou école d'ingénieur (après DUT ou classe prépa).


Responsable de maintenance

Quels salaires ?

  • Cadre confirmé : de 32 000 à 38 000 euros brut annuel.
  • Jeune diplômé : de 24 000 à 31 000 euros brut annuel.

Quelles sont ses responsabilités ?

Le responsable de maintenance est appelé à :

  • Organiser et gérer les services techniques de l'entretien.
  • Garantir une forte disponibilité des matériels de production.
  • Prouver le caractère bénéficiaire de son activité (amélioration de la disponibilité des matériels de production, amélioration des performances de son service, meilleurs résultats que la concurrence potentielle).

Chez qui travaille-t-il ?

  • Principalement dans les entreprises de production industrielle (mécanique, métallurgie, sidérurgie, électronique, chimie, pétrole, automobile).
  • Secondairement dans les sociétés prestataires de maintenance, dans les services après-après-vente et de maintenance des fabricants de matériels de production.

Quelle est sa formation ?

DUT + expérience ou école d'ingénieur (après DUT ou classe prépa).


Agent de maîtrise en maintenance

Quels salaires ?

  • Agent confirmé : 28 450 euros brut annuel.
  • Jeune agent : entre 19 400 et 22 400 euros brut annuel.

Quelles sont ses responsabilités ?

L'agent de maîtrise en maintenance est appelé à faire réaliser et réaliser l'entretien, la réparation et le dépannage du matériel de production, à des conditions acceptables tant au plan financier qu'à celui des relations de travail.

Chez qui travaille-t-il ?

  • Principalement dans les entreprises de production industrielle (mécanique, électronique, chimie, pétrole, automobile...).
  • Secondairement dans les sociétés prestataires de maintenance, voire dans les services après-vente des fabricants de matériels de production.

Quelle est sa formation ?

DUT GIM
BTS avec expérience


Technicien supérieur de maintenance

Quels salaires ?

  • Technicien confirmé : 25 450 euros brut annuel.
  • Jeune technicien : entre 16 800 et 19 800 euros brut annuel.

Quelles sont ses responsabilités ?

Le technicien supérieur de maintenance doit :

  • Réaliser l'entretien, la réparation et le dépannage du matériel de production.
  • Contribuer par des études (ou des préconisations) sur les matériels et les procédures, et par des mises en oeuvre, à l'amélioration technicoéconomique de la maintenance et de la disponibilité des matériels.

Chez qui travaille-t-il ?

  • Principalement dans les entreprises de production industrielle (mécanique, électronique, chimie, pétrole, automobile...).
  • Secondairement dans les sociétés prestataires de maintenance, voire dans les services après-vente des fabricants de matériels de production.

Quelle est sa formation ?

DUT GIM
BTS avec expérience

Rechercher...

IUT Louis Pasteur | 1 Allée d'Athènes - 67300 Schiltigheim | Tél : 03 68 85 25 26 - Fax : 03 68 85 25 01